: 4 min

Antoine Burghart, ingénieur systèmes et facilitateur de programmes innovants

Antoine Burghart est ingénieur en chef et mène des projets dans le cadre de projet de systèmes électriques innovants au sein de Safran Electrical & Power. Il travaille essentiellement sur les systèmes électriques des moyens de transport aérien du futur. Il nous parle de son parcours et de ce quotidien, au sein de l’entreprise qui, constamment, varie.
sep_antoine_burghartokok.jpg

Antoine est diplômé de l'Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse (INSA) avec une spécialité électronique et automatique. Son stage de fin d'étude s'est transformé en une opportunité déterminante pour sa carrière : un VIE chez Boeing, à Seattle, pour le compte de Thales. « J'étais en soutien auprès du client pour l'installation des équipements Thales sur le premier Boeing 787 Dreamliner, en 2009. L'entreprise avait fourni les systèmes de conversion de puissance, de gestion de la tension et les batteries. J'étais là, de la livraison du premier prototype jusqu'à la campagne d'essai », explique-t-il. Au contact du client Boeing, il apprend beaucoup : intégration des systèmes électriques, compréhension des scénarii opérationnels, analyse des problèmes…

« En rentrant en France, ce VIE m'a permis, d'avoir de nombreuses opportunités », continue-t-il. Pendant deux ans, il intègre Aeroconseil et travaille sur des problématiques électriques. « Ma dernière mission était chez Hispano-Suiza, devenue Safran Transmission Systems. L'entreprise venait de décrocher le contrat KC390 : un premier projet d'envergure sur la distribution électrique. J'ai rejoint l'aventure, participant à la spécification des différentes fonctions du système, en lien avec le client Embraer ». En 2012, Antoine est recruté par Safran. Il poursuit le projet KC390, voyageant entre Paris, Toulouse et Sao Paolo. Puis le système de distribution est livré au client. Les activités électriques de Safran se retrouvent regroupées au sein de Safran Electrical & Power, qui reprend les activités d'intégration du système électrique complet de l'avion Embraer sur un banc de test à Colombes. Antoine accompagne les équipes dans cette nouvelle mission pendant un an. « Là, il fallait être capable de dialoguer avec l'avionneur et de traduire les spécifications techniques du client en une proposition concrète et opérationnelle. Ce fut ma force », précise-t-il.

Grâce à ses nouvelles compétences, dès 2016, il part à l'assaut du projet EcoDemonstrator© en tant qu'ingénieur en chef spécialiste des systèmes. « Tous les deux ans, Boeing fait une campagne d'essais en vol sur un avion qui teste toutes les technologies émergentes des potentiels fournisseurs. Dans ce cadre, Safran Electrical & Power a fourni un canal électrique complet pour un Boeing 777 : une première sur avion commercial Boeing ! ». Son rôle sur le programme ? Dialoguer avec les équipes Safran responsables de la conception des différents équipements de ce canal. Vérifier que les sous-systèmes sont compatibles entre eux et répondent au besoin du client. « Nous avons travaillé avec sept sites, quatre pays différents et 5 fuseaux horaires.  Et nous avons réussis à livrer en 18 mois ce qui aurait dû en prendre le double. Un exploit qui a réuni 150 personnes et une fierté pour tous ! », s'enthousiasme-t-il.

Aujourd'hui, Antoine tient beaucoup à ce rôle de coordinateur des projets électriques et innovants qu'il applique aux transports du futur. « J'occupe la même fonction d'ingénieur en chef que sur le projet EcoDemonstrator© mais sur des projets de propulsion hybride sur des VTOL. Safran est sollicité par des acteurs du marché comme Bell pour proposer des solutions de propulsion électrique. Nous avons constitué tout un nouveau département dédié à ces questions ».

Quand on lui demande ce qu'il préfère dans son métier, Antoine répond de plusieurs façons. « D'abord, avoir une expertise globale des systèmes me pousse à m'appuyer sur les plus grands experts de leur domaine qui conçoivent les sous-systèmes. J'apprends beaucoup auprès d'eux et je me constitue un réseau de personnes sur lesquelles je peux compter pour relever des challenges techniques. Je me considère un peu comme un facilitateur, un chef d'orchestre, pour que toutes les équipes des différents sous-systèmes dialoguent et trouve des solutions communes afin que le système final réponde aux besoins du client. Je gère aussi le budget du projet, ce qui accroit mes responsabilités. Surtout, je ne m'ennuie jamais. Je pars en mission partout dans le monde. Il n'y a pas deux jours qui se ressemblent. »

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer