: 3 min

L’aventure de Fatimazzahra, qui a suivi un mentoring dans la Silicon Valley

Fatimazzahra Meziane, responsable contrôle de gestion à MATIS Aerospace – une Joint Venture commune entre Safran Electrical & Power et Boeing – vient de suivre un mentoring chez les plus grands acteurs de la Silicon Valley. Ceci grâce à TechWomen 2018, une initiative visant à renforcer les relations entre Washington et les pays du Moyen-Orient et de l’Afrique, en rapprochant des femmes leaders émergentes. Entretien.

Qu'est-ce que TechWomen ?

F.Z. : C'est une initiative annuelle du Bureau des affaires éducatives et culturelles du Département d'État des États-Unis, visant à mettre en contact des femmes leaders émergentes au Moyen-Orient et en Afrique dans les domaines des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques avec leurs homologues aux Etats-Unis. Le but est de soutenir la prochaine génération de femmes dirigeantes dans ces domaines en les connectant à leurs collègues et en les rendant plus autonomes. Nous sommes cinq marocaines à avoir été sélectionnées parmi 2 000 candidates du monde entier. Au total, nous étions 100 femmes de 20 pays à bénéficier de TechWomen en 2018. Le but est qu'à l'issue, nous lancions des projets de développement dans nos pays respectifs.

Qu'avez-vous fait dans la Silicon Valley ?

F.Z. : J'y ai passé cinq semaines. La première semaine, nous avons été accueillies par les entreprises : Google, Symantec, LinkedIn, etc. Les senior managers nous ont expliqué le programme à venir. Puis nous avons eu trois semaines de mentoring professionnel. Pour moi, cela s'est passé chez Autodesk avec quatre autres femmes. Nous avons suivi des formations techniques et rencontré individuellement toutes les femmes membres de la direction, avec lesquelles nous avons échangé sur leur vision et style de management. En parallèle, nous avons bénéficié d'un mentoring social. Les femmes du même pays devaient se grouper pour proposer un projet de développement social à déployer à leur retour. Pour cela, nous avons été coachées par des bureaux américains certifiés. Nous avons défendu notre projet marocain lors d'un « Pitch Day » chez Google. Cinq projets gagnants ont remporté 3 000 $ pour permettre leur concrétisation. Enfin, la dernière semaine était consacrée au mentoring culturel. Cela nous a permis de découvrir la culture américaine en visitant San Francisco, Washington, dont de nombreuses ambassades et même la Maison Blanche !

En quoi consistait votre projet social pour le Maroc ?

F.Z. : Nous l'avons nommé « Connect to impact ». Le but est d'accompagner les associations sociales marocaines en leur donnant accès aux ressources financières via une plateforme en ligne qui les mette en relation avec les entreprises.

Qu'avez-vous le plus apprécié dans cette expérience ?

F.Z. : Les rencontres avec des femmes de toutes les cultures ! C'était très stimulant et intimidant de voir ces femmes qui ont réussi dans la technologie. Sur le plan personnel, j'ai gagné en confiance. Cette expérience m'a ouvert le champ des possibles. La culture de la Silicon Valley est très différente. La compétition y est rude et la diversité impressionnante. Maintenant, je dois donner à la communauté marocaine ce que j'ai appris. Et poursuivre ma vie professionnelle avec de nouveaux objectifs !

parcours_fattimazzahra1.png

 

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer